LET IT SLIDE, LIFESTYLE, MUSIC  

Surf culture: un style de vie + Playlist

Debout sur sa planche, sillonnant la houle et défiant la gravité… si vous ne le saviez pas encore, c’est Duke Kahanamoku, un pionnier Hawaiien qui a fait partager cet amour pour ce sport au monde entier.


En ce qui concerne la France, le surf est arrivé dans les années 50 grâce à Peter Viertel qui était en tournage à Biarritz. Si vous n’avez pas vu le court-métrage Les tontons surfeurs à Biarritz je vous invite a le voir, il retrace parfaitement l’arrivée de cette pratique dans le Sud-Ouest.

Ces adeptes étaient à la recherche d’un autre mode de vie, avec des notions de partage et de respect tel l’était déjà la culture hawaiienne. Mais aussi, d’un nouveau business.

En effet, il y a un véritable surf boom. L’industrie cinématographique s’y intéresse tout particulièrement, on découvre des Beach movie tels que Gidget, Beach Party ou encore Blue Hawaii avec Elvis Presley.

C’est le genre de comédie romantique (a peine caricaturé) mettant en scène des jeunes délurés passant leur vie a la plage, écoutant du rock’n’roll.

C’est en 1966 que Bruce Brown sort l’un des premiers film consacré au surf  The Endless Summer, un film culte à voir absolument !

L’industrie du surfwear s’accroît également fortement, les surf shop sont partout, les petits créateurs se lancent dans le néoprène. Plus tard cela devient un phénomène de masse avec la naissance de nombreuses marques comme O’neil, Quiksilver, Rip curl, Billabong. Le surf devient alors une manière de s’habiller.

La musique s’empare aussi de ce style en amenant la surf music : un mélange de rock instrumental avec des touches de blues et de pop, des mélodies ensoleillées et motivante pour aller à l’eau. Je peux vous donner l’exemple que vous connaissez forcément; les Beach Boys, qui ont écrit leur premier titre Surfin’. Aujourd’hui encore ces deux art sont liés, plusieurs surfeurs allient musique et surf comme Jack Johnson, Lee-Ann Curren avec son groupe Betty The Shark ou encore Justine Mauvin et même Kelly Slater.

 

Le surf est devenu l’un des meilleurs remèdes pour trouver son équilibre, s’apaiser, relativiser les petits tracas de la vie quotidienne. Il aide à affronter la vie en général, il redonne courage et optimisme. Le marketing s’est emparé du surf. Mais pour la plupart, les bases restent intactes : parcourir le globe pour trouver la vague parfaite. La glisse est leur priorité, dans le respect de la nature et de l’océan.

 

Si vous voulez en apprendre plus sur l’histoire du surf je vous mets quelques références que j’ai adoré.

Livres :

Jours Barabares ; une autobiographie du journaliste William Finnegan qui raconte 50 ans de glisse.

Les tontons surfeurs ; l’histoire complète du surf français par Alain Gardinier. (bon autant vous dire que tous les livres d’Alain Gardinier sont à lire)

Hawaii Surf Spirit : Portraits d’une tribu ; Maurice Rebeix nous fait voyager au coeur de cette discipline.

Surfing moments ; souvenirs du surf moderne et de la contre culture par François Lartigau.

Film :

The September Sessions ; une pépite tourné en 16mm et réaliser par Jack Johnson (vous y trouvez également ses musiques)

Five Summer Stories ; un documentaire de Jim Freeman et Greg MacGillivray, 5 mecs, une même passion

Drift ; bienvenu dans l’industrie moderne du surf.

 
 


 

✎: Melanie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *